LE PANPAN MASTER AINSI QUE ZOLITO PAR  MISTER KERN 2013.poids-plume-Edouard-Teulieres

Mr Kern

Par | 0 Comments

DU 18 AU 27 OCTOBRE A PESSAC, SUR LE SITE DE BELLEGRAVE, AURA LIEU LA 16EME EDITION DES VIBRATIONS URBAINES (VU), QUI METTENT À L’HONNEUR LA CULTURE URBAINE. CET EVENEMENT TRES PLEBISCITE PROPOSE DES COMPETITIONS SPORTIVES, DES ATELIERS PEDAGOGIQUES AINSI QUE TROIS EXPOSITIONS (+ UN CONCOURS) DE STREET ART. EN PRELUDE DES VU, RENCONTRE DANS L’ANTRE DE MR KERN, UN DES ARTISTES EXPOSÉ POUR CET EVENEMENT.

 

Artiste-graphiste polyvalent, son univers visuel regorgeant d’humour emprunte « aussi bien aux dérives de l’ultra-globalisation qu’à Velasquez, Robert Williams, MacGyver, Musclor ou la malbouffe ». Mélangeant acrylique et mousse de pâté de foie animal, cette trouvaille a le don de donner une sensation de légèreté à ses créations.

Sa muse ? Alain Lluch, ami barbu qu’il croque aussi bien sur des toiles que dans son nouveau projet de BD: « Une ménagère entretient une relation qui glisse vers le passionnel et l’érotique avec son animal de compagnie, après lui avoir fait ingurgiter de la nourriture génétiquement modifiée… »

« A une époque où mon estime personnelle n’était pas au top, j’avais le sentiment qu’en réalisant des portraits sur des billets de 50 pesos, mes oeuvres vaudraient au moins… 50 pesos. » D’ailleurs, son rêve serait de détourner des coupures disparues, des documents de valeur comportant un espace libre pour se l’approprier et y créer. Bref, y laisser sa patte talentueuse d’ours bien léché. Pour lui, « l’art doit être positif, pas élitiste et manque parfois de déconnade ». Il suggère à la CUB une alternative sur le modèle de la biennale de Miami: une zone dédiée réservée aux graffeurs de standing mondial, logés gratuitement en échange des oeuvres murales qu’ils réalisent pour la ville. Non seulement le quartier en ressort égayé, les curieux aiment à y flâner, et la plus-value immobilière est au rendez-vous ! Déjà exposé aux galeries JCM Billy à La Baule et Delimbo à Séville, à Bayonne dans le cadre de « Space Junk », son imagination variée semble intarissable.

Pour les VU, il sera exposé à l’Artothèque et préfère conserver l’effet de surprise. Il indique simplement penser -notamment- à présenter des boîtes de conserves customisées avec Alain Lluch: le premier illustrerait les boîtes du second, avec un projet de vente aux enchères à la clé. A suivre.

 

http://www.mrkern.com/

 

Article paru dans CUBEEK (n°17), le magazine du GRAND BORDEAUX